Cie de L'éfrangeté

Après leurs formations, Le Conservatoire de Lausanne pour Sylviane et Céline et La Cambre à Bruxelles pour Julie, elles ont rejoint l'équipe fixe du Théâtre des Osses. Là, elles ont acquis un savoir-faire rigoureux et alimenté leur passion du jeu, de la discussion et de la scène. 

En 2007, elles fondent la Cie de L'éfrangeté. 

Ensemble, elles aiment les histoires qui semblent simples, réelles et qui glissent doucement vers des univers étranges et loufoques où l’absurde côtoie le poétique. Elles aiment la porosité entre le rêve et la réalité car pour elles, l’imaginaire est un moteur essentiel. Leurs créations prennent soin des perdants, mettent en avant ceux qui n’entrent pas dans le moule et défendent une vision d’une humanité plurielle, riche de ses différences. 

 

Leurs spectacles jeune public s’adressent autant aux enfants qu’aux plus âgés et leurs choix de textes sont le plus souvent dictés par un coup de coeur:

 

Les Marathoniens font leur tour d’honneur de Dusan Kovacevic en (2007), Hilde d'après des textes de Hildegarde Von Bingen en (2009), L’Anniversaire de Harold Pinter en (2010), L'Homme qui plantait des arbres de Jean Giono (2014), L'Homme qui penchait d'après des textes d'Oliver Sacks en (2018) ainsi que cinq productions jeune public: Le Voyage de Célestine de Sandra Korol (2011), Foufnie-les-Berdouilles (2012),  Les Contes abracadabrants d’après des textes de Franz Hohler (2014), Monsieur Kipu d’après le roman de David Walliams, Mr. Stink (2017) et Sans peur, ni pleurs ! de Sylviane Tille et Robert Sandoz (2019).