Après une formation de comédienne au Conservatoire de Lausanne (diplôme obtenu en 1999), Sylviane Tille entreprend une formation de metteuse en scène durant cinq ans au sein du Théâtre des Osses, à Givisiez. Au cours de cette formation, elle suit des stages en technique, scénographie et administration, elle met en lecture de nombreux cafés littéraires et réalise, chaque année, une mise en scène.

Ses mises en scène: Marie d’après le journal de Marie Bashkirtseff,  Les muses orphelines de Michel-Marc Bouchard, Katarsis de Katya Aho, On ne badine pas avec l’amour d’Alfred de Musset, Le baiser de la veuve d’Israël Horovitz.

Parallèlement à son travail de metteuse en scène, elle joue régulièrement: Arlequin poli par l’amour de Marivaux, Le triomphe de l’amour de Marivaux, Ulysse et Les enfants chevaliers d’Isabelle Daccord, Le cavalier bizarre de Michel de Ghelderode.


En juin 2005, sa formation de metteuse en scène terminée, elle quitte l’équipe fixe du Théâtre fribourgeois pour rencontrer d’autres équipes afin d’élargir ses expériences et s’ouvrir aux horizons artistiques d’autres créateurs.

En 2006, elle fonde sa propre compagnie la Cie de L’éfrangeté avec laquelle elle a réalisé trois mises en scène: Les Marathoniens font leur tour d’honneur de Dusan Kovacevic présenté à L’espace Nuithonie en novembre 2007,  Hilde de Battiste Cesa à la Part-Dieu en 2009 et L’Anniversaire de Harold Pinter à L’espace Nuithonie en avril 2010.

Pour d’autres compagnies, elle a travaillé notamment comme comédienne pour Andrea Novicov dans Nature morte avec œuf  de Camille Rebetez ainsi que dans La maison de Bernarda Alba de Lorca, et a mis en scène un quatuor de saxophones (Marquis de Saxe) dans L’histoire de Babar de Francis Poulenc et Les Reines de Normand Chaurette pour la Cie RDH au Théâtre de l'Usine à Genève. En 2008, elle a travaillé en tant que comédienne dans le spectacle Les Prétendants du Collectif Iter sous la direction de Guillaume Béguin.


Sylviane Tille